Rechercher

Table des matières

DĂ©couvrez le scooter Progress 1958 survitaminĂ© et Ă©quipĂ© d’un moteur Honda !

progress 1958 honda

Amateurs de machines Ă  deux roues insolites, prĂ©parez-vous Ă  une belle surprise. Nous avons pour vous aujourd’hui un modèle unique en son genre, le scooter Progress 1958. Mais ce n’est pas n’importe quel Progress. Un propriĂ©taire prĂ©cĂ©dent a dĂ©cidĂ© de lui donner un coup de fouet en remplaçant son moteur d’origine par celui d’une moto Honda SL250.

Une rareté sur le marché américain

Le scooter Progress 1958, peu importe son Ă©tat, est une raretĂ©. Il n’a Ă©tĂ© importĂ© aux États-Unis que pendant quelques annĂ©es par la Berliner Motor Corporation. Cette entreprise est bien connue des passionnĂ©s de deux-roues pour avoir importĂ© plusieurs marques europĂ©ennes dès les annĂ©es 50, dont Ducati, Moto Guzzi, Norton et Zundapp.

Dans sa version originale, le Progress Ă©tait Ă©quipĂ© du mĂŞme moteur Sachs 191cc qui avait propulsĂ© la micro-voiture Messerschmitt KR200. Mais ce modèle ci a vu son moteur d’origine remplacĂ© par celui d’une moto Honda SL250.

Le moteur Honda, 4 temps, refroidi par air et simple arbre Ă  cames en tĂŞte, de 248cc dĂ©livre une puissance de 22 pferdestärke (PS) Ă  8 000 tr/min, soit environ 21,6 chevaux. C’est plus du double de la puissance du moteur d’origine Sachs qui n’en dĂ©livrait que 10. Et il est sĂ»rement plus facile de trouver des pièces pour un moteur Honda.

Qu’est-ce que la marque Progress ?

BasĂ©e Ă  Stuttgart, Progress a fabriquĂ© des scooters dans les annĂ©es 1950 et le dĂ©but des annĂ©es 60. Les premiers modèles avaient des noms Ă©vocateurs comme le Strolch (le ‘vagabond’) et le Tempo. Selon l’ouvrage de rĂ©fĂ©rence de Eric Dregni, The Scooter Bible, les modèles Strolch 150 et 175 Ă©taient Ă©quipĂ©s d’un phare qui pivotait avec la roue avant pour Ă©clairer lĂ  oĂą vous pointiez, plutĂ´t que de rester fixe.

La Progress 200, comme celle que vous voyez ici, a abandonnĂ© cette option. Une variante prĂ©sentĂ©e au salon de l’auto de Genève en 1955 Ă©tait Ă©quipĂ©e d’un side-car Steib, et il existait mĂŞme une version avec une petite remorque. Il n’est pas clair combien de scooters Progress ont Ă©tĂ© vendus avec ces options, mais elles Ă©taient bien disponibles Ă  l’Ă©poque.

Retour Ă  notre Frankenscoot Honda Progress

Ce scooter est actuellement entre les mains du Bearded Mechanic. Le cadre en acier est en assez bon Ă©tat compte tenu de son âge. Le rĂ©servoir de carburant ne se trouve pas sous la selle, mais Ă  l’avant, autour de la colonne de direction et juste derrière l’habillage avant.

Le Bearded Mechanic l’a rĂ©cupĂ©rĂ© d’un ancien ingĂ©nieur de la NASA qui l’avait dans son garage depuis une pĂ©riode inconnue. Ă€ la question de savoir s’il fonctionnait, le vendeur a rĂ©pondu qu’il n’y avait pas d’essence dedans pour le moment, mais qu’il fonctionnerait avec de l’essence et « quelques autres trucs » Ă  faire. Pas vraiment la description la plus utile, mais parfois, quand vous achetez des projets de motos Ă©tranges, vous prenez ce que vous pouvez et c’est Ă  vous de dĂ©cider si c’est vraiment ce que vous voulez Ă  ce moment-lĂ .

L’objectif principal de notre bricoleur est de voir si le scooter peut encore dĂ©marrer. Il y a beaucoup de travail Ă  faire, ce qui n’est probablement pas une surprise. Il ne jette mĂŞme pas un coup d’Ĺ“il dans le rĂ©servoir Ă  carburant avant de commencer, prĂ©voyant automatiquement de le contourner simplement pour voir si le moteur va dĂ©marrer.

Après un nettoyage des points, il a une Ă©tincelle ! Le scooter est Ă©quipĂ© d’un kickstarter, va-t-il dĂ©marrer ? Nous ne vous en dirons pas plus, mais son enthousiasme est fantastique. EspĂ©rons que nous verrons plus de ce scooter Ă  l’avenir.

Les réparations et modifications apportées au scooter Progress

Le scooter Progress 1958, combiné avec le moteur Honda SL250, nécessitait quelques réparations et modifications pour être remis sur la route. Lorsque le Bearded Mechanic a récupéré le scooter, il a immédiatement repéré plusieurs problèmes à résoudre.

Premièrement, le système d’Ă©chappement du scooter Ă©tait obsolète et une fuite de gaz d’Ă©chappement Ă©tait prĂ©sente. Afin de rĂ©soudre ce problème, le Bearded Mechanic a dĂ» installer un nouveau silencieux et a Ă©galement effectuĂ© un dĂ©calaminage du système d’Ă©chappement.

Deuxièmement, le système de freinage du scooter Ă©tait dĂ©fectueux, ce qui est un Ă©lĂ©ment crucial pour la sĂ©curitĂ© du pilote. Le Bearded Mechanic a donc dĂ» remplacer l’ensemble du système de freinage, en optant pour un système hydraulique plus moderne et plus efficace.

Enfin, le moteur Honda SL250 a Ă©tĂ© entièrement rĂ©visĂ©. Le Bearded Mechanic a changĂ© les bougies d’allumage, nettoyĂ© et rĂ©glĂ© les carburateurs, remplacĂ© la courroie de distribution et effectuĂ© une vidange d’huile. De plus, afin de garantir un fonctionnement optimal du moteur, il a aussi remplacĂ© le filtre Ă  air et le filtre Ă  huile.

Après ces rĂ©parations et modifications, le scooter Progress 1958 survitaminĂ© a retrouvĂ© toute sa gloire d’antan et est prĂŞt Ă  prendre la route de nouveau.

L’importance historique et culturelle du scooter Progress

Le scooter Progress 1958 est plus qu’un simple vĂ©hicule Ă  deux roues. Il reprĂ©sente un morceau d’histoire de l’industrie du deux-roues et une culture spĂ©cifique du milieu du XXème siècle.

Le scooter Progress 1958 a Ă©tĂ© un symbole de la culture jeune de l’Ă©poque, qui cherchait Ă  se dĂ©marquer et Ă  vivre librement. Le scooter Ă©tait le moyen de transport idĂ©al pour se dĂ©placer rapidement en ville, et il Ă©tait Ă©conomique en termes de consommation d’essence. De plus, son design unique et son allure sportive en faisaient un vĂ©hicule très prisĂ© par la jeunesse de l’Ă©poque.

Par ailleurs, le fait que ce scooter ait Ă©tĂ© Ă©quipĂ© d’un moteur de moto Honda SL250 montre l’ingĂ©niositĂ© et la crĂ©ativitĂ© des propriĂ©taires de scooters de l’Ă©poque, qui cherchaient constamment Ă  amĂ©liorer les performances de leurs machines. Cette modification a non seulement doublĂ© la puissance du scooter, mais a aussi rendu le scooter unique, en faisant un vĂ©ritable objet de collection aujourd’hui.

En conclusion, le scooter Progress 1958 survitaminĂ© et Ă©quipĂ© d’un moteur Honda SL250 est un vĂ©ritable trĂ©sor pour tout passionnĂ© de machines Ă  deux roues. Il reprĂ©sente Ă  la fois l’histoire de la moto et celle de la culture jeune de l’Ă©poque.

Conclusion

Le scooter Progress 1958 survitaminĂ© et Ă©quipĂ© d’un moteur Honda SL250 est une vĂ©ritable merveille de l’industrie du deux-roues. Sa modification unique, son histoire riche et son allure sportive lui confèrent un caractère indĂ©niable qui sĂ©duit encore aujourd’hui de nombreux passionnĂ©s.

Bien que les rĂ©parations et les modifications nĂ©cessaires pour remettre ce scooter sur la route aient Ă©tĂ© consĂ©quentes, le jeu en valait la chandelle. Le Bearded Mechanic a dĂ©montrĂ© qu’avec de la patience, de l’ingĂ©niositĂ© et des connaissances techniques, il est possible de redonner vie Ă  ces vĂ©hicules historiques.

Le scooter Progress 1958 n’est pas seulement un simple moyen de transport – il reprĂ©sente une page de l’histoire, un symbole culturel et un tĂ©moignage de l’ingĂ©niositĂ© humaine. Il est un rappel que, quel que soit le chemin que prend la technologie, il y aura toujours une place pour le charme et la personnalitĂ© des vĂ©hicules classiques.

N’oubliez pas de suivre nos prochaines publications pour plus de dĂ©couvertes passionnantes dans le monde du deux-roues. Comme toujours, partagez nos articles si vous les aimez et n’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un commentaire pour partager votre passion avec nous !

Retour en haut